Live sex cam local gratuit free montreal gay male dating service

Ces « écoliers » sont baptisés ‘’RL’’ « Robot Lanceur» pendant que lui est le «Chairman».

Live sex cam local gratuit free montreal-34

Parce qu’avant de commencer, nous lui demandons de payer les frais de magasinage qui s’élèvent à 10.000 euros (négociable).

Après cette étape, il va payer les frais de transfert de la caisse dans son pays (5.000 euros).

Comment appâter les correspondants Joé révèle qu’en moins d’une semaine ils arrivent à soutirer facilement 20.000 euros (environ 13 millions de FCFA) à leurs correspondants.

L’accès au butin est aussi une affaire de « technique ».

Ce sont des prises de vues réalisées à différents endroits et dans différentes tenues.

Et lorsqu’un “mougou’’ (victime) veut directement s’adresser à nous, c’est la fille qui lui répond au téléphone avec toute la sensualité possible», détaille-t-il.

«Nous saisissons un quelconque prénom et le nom d’un pays sur un moteur de recherche. «Nous faisons croire sur les sites de rencontres que nous sommes nouveaux et que nous recherchons un partenaire étranger.

La page attribuée à ce nom est soumise à un logiciel (extrator) qui est chargé d’extraire les adresses emails », révèle le surdoué de 15 ans qui a fait ses adieux aux études en classe de 4ème pour s’inscrire dans la pègre de la cyber-délinquance. Bien avant, nous utilisons des photos de filles avec qui nous travaillons pour appâter nos cibles.

Puis, lorsque la douane bloque le colis à l’aéroport, il paye encore 5.000 euro», relate le brouteur Joé dans la sérénité.

Ce réseau d’arnaqueurs sévit à partir des communes comme Marcory, Cocody et Williamsville, leur zone de prédilection.

GM produit alors une « carte de réfugié », les « certificats de dépôt de caisse » et de « décès » du fameux père pour ses amis brouteurs moyennant 5.000 FCFA, la pièce.